top of page

Le burn-out maternel ne passera pas par moi

Le burn-out maternel est une épreuve que j’ai vécue il y a quelques années et que malheureusement de nombreuses mamans connaissent encore aujourd’hui. Parler de son épuisement peut-être très difficile car on peut avoir l’impression de ne pas être à la hauteur, de rater quelque chose ou encore d’être une « mauvaise » maman. J’ai moi-même connu cette phase où j’ai caché mon état, où je mettais un masque de maman de deux enfants en bas âge qui gère alors que j’étais au fond du gouffre. Je me voilais aussi la face en me disant


Non, Stop !!! Arrêtez de vous forcer à bien aller et osez voir votre fatigue en face. Elle est un formidable indicateur pour vous dire que vous n’êtes pas alignée et surtout qu’il convient de changer des choses dans votre quotidien.


Vous avez le droit de la reconnaître et de dire « Là, c’est dur pour moi, je n’en peux plus, je suis fatiguée ». Ce premier pas et cette acceptation de votre état vous aidera à ne pas continuer dans une spirale du « ça va aller » qui mène tout droit vers le burn-out.



Mais c’est quoi au juste le burn-out maternel ?

On va faire très simple: c’est de l’épuisement des mamans au niveau physique, émotionnel et mental, mais un épuisement ++++ qui fait que vous pouvez arriver à saturation dans votre rôle de maman et avoir des réactions ou attitudes à l’opposé de ce que vous voulez pour vos enfants, par exemple les laisser devant la télé alors que vous avez tendance à prôner le 0 écran ou bien de leur hurler dessus alors que vous êtes adapte de la parentalité non violente.

J’ai bien connu ce contraste entre la maman que je voulais être et celle que j’étais. Je sais à quel point c’est dur quand on en prend conscience. Soyez bienveillante avec vous car en vous forçant à y arriver, vous allez encore plus nourrir votre fatigue. A cet instant précis, c’est dur pour vous et pour rompre ce cycle vous avez besoin non pas de faire encore plus mais de rééquilibrer votre quotidien.


Comment rééquilibrer son quotidien ?

Maintenant que vous venez de lire ces lignes vous vous dites peut-être que vous êtes à un « bon » stade d’épuisement. C’est ce que je me suis dit quand j’ai lu le livre de Violaine Guéritault, le premier qui a parlé de burn-out maternel « La fatigue émotionnel et physique des mères »

Ca a été le choc pour moi et en même temps pas trop de hasard d’avoir ce livre entre les mains 😅 Mon inconscient savait qu’il avait un message à me faire passer et qu’il était temps de renverser la vapeur et de lancer l’engrenage dans l’autre sens pour sortir du cercle vicieux de la fatigue.


Voilà ce que j’ai mis en place et ce que vous pouvez faire :


Prendre soin de moi

Oui je sais, ultra facile à dire mais difficile à faire surtout avec des enfants.

L'idéal était de me barrer une semaine sur une ile à boire des mojitos au bord d’une piscine, je savais très bien que c’était impossible, alors je ne faisais rien. Jusqu'au moment où j’ai arrêter d’imaginer cela, de raler que je n’en pouvais plus car j’avais besoin de temps pour moi. Soit je décidais de continuer à espérer cette virée tranquille ou bien je passer à l'action dans quelque chose adaptée à ma vie de maman. Du temps, j’en avais un peu et surtout j’ai osé le prendre. C’est à ce moment là que j’ai commencé à me mettre à la méditation. Tant pis pour le 0 écran, un petit dessin animé… en conscience, pendant je prenais 10 à 20 minutes pour méditer seule dans ma chambre « Les enfants, maman va méditer, j’ai besoin de tranquillité. Avez-vous besoin de quelque chose avant que je m’isole dans la chambre ? »


Une bouffé d’oxygène dans des journées où j’avais l’impression d’être en apnée. Ces temps de médiation, que je pratique encore aujourd’hui, me font tellement de bien. Si vous ne savez pas comment méditer ou par où commencer, vous pouvez essayer les applications comme Petit bambou ou bien 7minds celle que je préfère.

Si la médiation ne vous parle pas, faites autre chose pour vous: lire un livre, boire un thé tranquille, faire quelques postures de yoga, dessiner pendant que les enfants font de la peinture...


L’art de se lâcher la grappe

Est-ce vraiment grave si pendant les vacances scolaires j’emmène mes enfants uniquement au par cet que je leur propose aucune activité ? NON !!!!


Voilà, je me suis lâchée la grappe sur l’injonction des activités (je peux aussi ajouter le lâchement de grappe sur le gouter fait-maison, le 0 écran…) pour me libérer de cette pression énergivore et parfois stressante.

  • Etre en ultra vigilance du petit pour qu’il ne parte pas en courant dans l’appartement avec le pinceau plein de peinture

  • Penser à la corvée de nettoyage avant même d’avoir sortir l’activité cuisine ou peinture.

C’est un peu comme ci je prenais ma voiture avec des amortisseurs ultra fatiguée et des pneus lisses sur un petit chemin cabossé, alors qu’il y a une belle nationale pas loin, certes ce n’est pas l’idéal car elle me ferait faire plus de kilomètres mais ça sera plus confortable.

Le temps de votre épuisement choisissez, en conscience et sans culpabilité, le confortable plutôt que votre idéal qui peut être ultra stressant et fatiguant. Rechargez-vous et ensuite de temps en temps vous retrouverez votre idéal avec joie et plein d'énergie.



J’aurais encore tellement à vous partager, mais ces deux outils sont déjà énormes et puissants pour commencer à sortir du cercle vicieux de l’épuisement et faire en sorte que le burn-out ne passe pas par vous. Pas besoin d’ajouter plus d’astuces car vous risquez de vouloir tout tester et ça va encore ajouter de la pression, chose que l’on cherche à éviter, ou bien vous risquez de ne rien faire du tout et malheureusement de continuer à vous épuiser.


Un parcours qui se fait, pas après pas, pour retrouver de la joie dans votre rôle de maman et sur lequel je vais vous accompagner en douceur et avec beaucoup de bienveillance, d’empathie, de non jugement et de légéreté dans « La tribu maman sème » qui va ouvrir ses portes prochainement.

Pour être avertie de son ouverture et bénéficier d’un tarif exclusif vous pouvez vous préinscrire (sans engagement)













223 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

留言


Laetitita.Initiation062.jpg

J'aide les mères (dépassées) à retrouver de la légèreté dans leur quotidien et de la confiance dans leur rôle de maman. 
Libérée de l'épuisement, de la culpabilité et de la perfection, elles cultivent avec joie le bonheur familial 

Laetitia Hervy 

Coach pour mamans 

virgule.png
Bébé dormant

Atelier .

Un bébé heureux & épanoui

dés les premiers jours 

bottom of page