top of page

Se libérer de la culpabilité maternelle




Être mère, c'est souvent synonyme de culpabilité. Dans cet article, je vais t'expliquer pourquoi ce sentiment peut surgir et surtout, comment le transformer en une énergie positive. Parce qu'il est normal de ressentir de la culpabilité, mais il est crucial de savoir comment s'en libérer pour évoluer dans votre rôle de maman.





Compagne indésirable de la maternité

La culpabilité semble être livrée avec le petit bébé lors de l'accouchement. Mais plutôt que de chercher à s'en défaire, apprenons à l'accueillir avec bienveillance. Dans notre quotidien de maman, elle peut surgir à divers moments, que ce soit en reprenant le travail, en laissant son enfant à la crèche, en criant, ou simplement en prenant du temps pour soi. Le sentiment de ne jamais faire assez, trop, ou de ne pas faire comme il faudrait est omniprésent. Mais pourquoi cette culpabilité ?


Comprendre la culpabilité pour mieux la transformer

Partons d'un exemple concret : le fait de crier sur son enfant. Après l'explosion, la culpabilité s'installe. Mais ici, plutôt que de la voir comme un fardeau, considérons-la comme une énergie de réparation. La culpabilité n'est pas là pour vous dire que vous êtes nulle, mais plutôt que vous n'êtes pas sur le chemin que vous avez envie d'emprunter. En l'accueillant avec amour, vous évitez de tomber dans le cercle vicieux du dénigrement de soi, du surinvestissement et de l'épuisement.

Énergie de réparation

La culpabilité est une émotion importante qui a son rôle à jouer. Elle vous pousse à réparer pour éviter que les mêmes erreurs se reproduisent. En reconnaissant ce sentiment, vous activez un cercle vertueux de réparation et d'apaisement. Reprenons l'exemple du cri : crier à un moment donné ne fait pas de vous une mauvaise mère. La culpabilité est là pour vous montrer que vous voulez avancer vers une éducation bienveillante.


Sortir du cercle vicieux

Mais que se passe-t-il lorsque la culpabilité survient pour des choix tels que sortir le soir avec des amis ou prendre du temps pour soi ? Ici, il s'agit d'une culpabilité culpabilisante non raisonnée, liée aux injonctions sociales sur le rôle de la mère. Revenez à la responsabilité de vos choix. Sortir, prendre soin de soi, n'est pas être égoïste, mais une nécessité pour être la mère que vous souhaitez être.



En conclusion, la culpabilité peut être transformée en une énergie positive. En comprenant son rôle, en l'accueillant avec bienveillance, et en agissant pour réparer, vous laissez place à une parentalité épanouissante. Alors, la prochaine fois que la culpabilité frappe à votre porte, ouvrez-lui en grand et transformez cette énergie en un amour incommensurable pour vous-même et pour vos enfants. Comme le dit si bien Akhaël : "Se pardonner, c'est comprendre que les choix que nous faisons nous conduisent à la compréhension de la situation et de notre ressenti, bon ou mauvais."



Dans la tribu Maman Sème, nous travaillons sur la culpabilité et l'énergie de réparation. J'ai mis en place un process pour transformer les situations difficiles et éviter qu''elles ne se reproduisent La Tribu, c'est le cocoon transformant pour retrouver l'équilibre familial et ne plus vivre dans un quotidien qui ressemble à un château de cartes prêt à s'effondrer.


Cet article vous a plu? Pensez à l'épingler sur Pinterest






Kommentare


Laetitita.Initiation062.jpg

J'aide les mères (dépassées) à retrouver de la légèreté dans leur quotidien et de la confiance dans leur rôle de maman. 
Libérée de l'épuisement, de la culpabilité et de la perfection, elles cultivent avec joie le bonheur familial 

Laetitia Hervy 

Coach pour mamans 

virgule.png
Bébé dormant

Atelier .

Un bébé heureux & épanoui

dés les premiers jours 

bottom of page