top of page

Les 10 choses qui volent votre énergie et vous empêchent d'être patiente

Dernière mise à jour : 11 nov. 2022

Pour être en capacité d’être patiente et bienveillante avec ses enfants, il est essentiel d’avoir de l’énergie physique et mentale.

Dans mon dernier article, je vous ai partagé les 4 boosters d’énergie pour renforcer vos capacités et être dans un bel état d’esprit.

Dans cette publication, je vous partager les 10 habitudes qui ont tendance à vous voler de l’énergie dans votre quotidien de maman et votre parentalité.




 

L'alimentation

Si l’alimentation peut-être un booster d’énergie, elle peut également être une grande voleuse et installer beaucoup de fatigue. Votre alimentation est votre essence au quotidien. Vous avez le pouvoir et la possibilité d’activer facilement un changement d’état physique et mentale en changeant quelques habitudes alimentaires.


Par exemple, j’ai pu remarquer que le sucre altère totalement mon humeur. Si je craque pour le goûter sucré des enfants le mercredi après-midi par exemple, cela peut totalement changer la fin de la journée. Je vais être plus irritable, moins patiente, et avoir des difficultés à rester pleine d’énergie jusqu’à la fin de la journée. Ces jours-là, je veille à ne pas craquer pour ces plaisirs sucrés et m’apporter une bonne alimentation pour avoir la capacité d’être à l’écoute de mes enfants jusqu’à leur coucher. Je vais bien m’hydrater et privilégier les fruits secs et/ou fruits.

Si votre santé est notre priorité alors il faut accorder de l'importance à notre alimentation. Gilles Lartigot

En tant que maman, on peut avoir tendance à prendre ces repas très vite ou à être plutôt debout à servir tout le monde plutôt qu'assise à apprécier le repas. Ça peut être également le cas durant la pause de midi: un sandwich sur le pouce, une salade rapide devant l'ordi... Arrêtez-vous et appréciez ce que vous êtes en train d'avaler et vous apporter.

Pour aller plus loin, idées lectures que j'ai déjà partagé dans l'article sur les boosters d'énergie.

La sédentarité

Là encore dans les boosters d'énergie, je vous ai parler de bouger votre corps. Il est donc tout à fait normal que la sédentarité pique votre vitalité. Le corps à besoin de bouger, d'être en mouvement, et de nos jours nous avons tendance à rester assise au bureau, dans les transports, sur le canapé... Dans un rapport publié en février 2022, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) constate que seuls 5 % des 18-64 ans ont une activité physique suffisante pour protéger leur santé, et donc leur énergie.


L'être humain était nomade et aujourd'hui on se déplace peu dans la journée. Avez-vous regarder le nombre de pas que vous faites dans une journée? (vous trouverez cette informations sur l'application santé de votre smartphone). Marcher 10000 pas par jour aurait de multiples bienfaits pour la santé; diminue de 30 à 40 % les risques de cancer, de diabète de type 2 ou de maladie cardio-vasculaire.

Votre corps a besoin de bouger, d'être en mouvement pour être en bonne santé et également vous apporter de la concentration, un bon état d'esprit et de la patience.

La marche est le meilleur remède pour l'homme Hippocrate

Depuis quelques mois, nous allons à l'école à pied. L'école n'est qu'à un kilomètre et avant nous prenions la voiture. J'ai constaté que mon fils arrive à l'école plus oxygéné et avec une belle énergie pour apprendre. De mon côté, je me sens plus détendue car je profite de cette marche pour écouter les oiseaux, observer la nature, penser, réfléchir, ou écouter un podcast inspirant. Avec mes deux aller-retour, j'atteins les 10000 pas, et j'en avais bien besoin car depuis que je travaille à 100% de chez moi, je suis devenue très sédentaire et j'ai très rapidement senti mon corps perdre en tonicité, avoir un transit plus difficile, être dans un mode automatique à courir d'un fauteuil à un autre.

Je pensais qu'aller à pied à l'école nous aurait pris du temps, finalement il nous en prend peu et nous fait gagner tellement en énergie vitale, économie de carburant et satisfaction de prendre soin de la planète.

Je suis certaine que vous trouverez un moment pour mettre votre corps en mouvement. N'hésitez pas à relire l'article sur les boosters d'énergie dans lequel je donne quelques pistes pour commencer par un premier pas.


Ne pas oser dire non

Lorsque vous dites "oui" aux autres, assurez-vous que vous ne dites pas "non" à vous même. Paulo Coelho

Lors de mes accompagnements, je rencontre tellement de mères qui n'osent pas dire "non" et se retrouvent bloquée dans des situations inconfortables qui leur apportent frustration, colère, rancœur.


"Allez fait un bisous à mamie, prête ce jouet à ton copain. Maintenant, tu te tais et tu écoutes" Oser dire "non" est un passage d'affirmation dans l'enfance qui en fonction peut vous bloquer pour oser être soi et s'affirmer. Il y aussi la peur de décevoir l'autre, d'être rejeté. La plus grande peur de tous les êtres humains.

C'est pour toutes ces raisons que parfois vous en arrivez à dire "oui" à une demande alors que vous rêviez de dire "non"


Par exemple, quand votre collègue de travail vous demande de traiter un dossier alors que vous devez partir plus tôt ou bien que vous avez déjà des tonnes de dossiers sur votre bureau à gérer. Ou que votre mari vous demande de passer à la pharmacie alors que vous venez juste de passer devant. Vous êtes prête à bosser plus tard le soir ou faire demi-tour au lieu de dire non et de garder votre Energie.


Dire "non" peut se faire sans dispute, ni conflit et avec beaucoup d'amour. Entendez le besoin de l'autre et exprimer le vôtre. "J'entends ton besoin d'aide du fait que tu sois sous l'eau avec tes dossiers. J'ai également beaucoup de dossier à traiter. Pour le moment je préfère te dire non et dès que j'ai un moment je viens t'aider." Voilà ce n'est pas bien compliqué de dire "non" et de s'écouter.

Pour aller plus loin, je vous encourage la lecture de ce livre qui est illustré et agréable à lire.

Le téléphone ou Netflix

On appelle cela l'épuisement numérique, et quand on voit les chiffres on comprend mieux. Nous touchons en moyenne 2 617 fois notre téléphone par jour (pour le prendre, le mettre dans sa poche, son sac, le consulter, le poser dans la voiture...) et nous le consultons 221 fois par jour, pour y passer environ 4 à 5h dessus pour les moins addicts.


Sursimulation et la peur de rater une information, notre cerveau est tout le temps sollicité augmentant le stress. Alors que le calme et le rien aident à réguler le système nerveux et apaiser le mental.

Pour Netflix, il s'agit de satisfaire le plaisir immédiat qu'aime le corps et le cerveau. Difficile de s'arrêter quand les épisodes s'enchainent. Allez encore un autre, oh zut, il est déjà 1h du matin. Et voilà comment perdre des heures de sommeil, avec en plus une difficulté à s'endormir (pareil si vous consultez votre téléphone le soir)


  • Installez des applis pour limiter votre usage des écrans

  • Paramétrer le temps d'usage de certaines applications pour avoir un rappel et être consciente du temps passé dessus (Sur Instagram: aller sur les paramètres (traits à droite en haut de votre profil - votre activité - temps passé - planifier des pauses)

  • Ne plus mettre votre téléphone dans votre chambre. Servez-vous d'un réveil pour vous réveiller et ainsi ne pas s'endormir avec le téléphone et se réveiller avec lui

  • Paramétrer sur le site Netflix la suppression d'enchainement d'épisodes, pour être dans l'action du nouvel épisode que vous allez regarder ou pas

Arrêter de vous comparer

La poire et la pomme sont deux fruits et pourtant elles sont uniques et différentes. Arrêtez de vous comparer à votre amie, la voisine, ou l'instagrameuse. Même si vous êtes tous les deux mamans, vous êtes différentes. Elle adore peut-être les activités créatives, alors que pour vous cela vous met en tension. Mais bon, elle est inspirante alors vous allez faire comme elle. Fiasco total. Frustration de ne pas y arriver, l'impression d'être une mauvaise maman. Utilisez vos ressources, vos qualités au lieu de vouloir porter les vêtements d'une autre.

Vous êtes unique et formidable


La personnalité commence là où la comparaison se termine Karl Lagerfeld

Le perfectionnisme

Ah ! Le mythe de la maman parfaite et ce sentiment de ne pas être à la hauteur.

  • Plats maison

  • pas de télévision

  • Être à l'heure à l'école

  • Ne jamais râler

  • Être tout le temps pleine d'énergie...

Parfois vous cochez toutes les cases et parfois non.. Il est essentiel de vous écouter, et d'adapter vos possibilités à votre enérgie du moment, du jour. A vouloir faire plus que vos ressources, vous irez direct dans le mur et vous entrerez dans le cercle vicieux du perfectionnisme

Je fais plus que mes possibilités > Je ne suis pas à la hauteur > J'augmente mes efforts > Je m'épuise


Soyez bienveillante avec vous.

La mère parfaite n'existe pas et être imparfaite ne veut pas dire être une mauvaise maman.


Avoir du mal à demander de l'aide

La surcharge de travail, un emploi du temps lourd, beaucoup de tâches à gérer... entraînent un stress et un épuisement.

Les mères ont pris pour habitude de gérer seules leur quotidien. Elles n'osent pas demander de l'aide de peur d'être critiquées ou jugées dans leur rôle de parents.

Oser demander de l'aide ne signifie pas que vous n'êtes pas capable. Bien au contraire, cela montre que vous êtes à votre écoute pour ne pas dépasser vos limites.


Toute personne vivant dans votre maison se doit de participer à son entretien, c’est par ailleurs un service à rendre à vos enfants que de leur inculquer ce type de valeur. Violaine Guéritault

Faire participer toute la famille aux taches = plus de temps et plus de patience

Confiez des tâches simples à vos enfants et expliquez leur que cela vous permet d'être plus disponible pour eux


Soyez précise dans vos demandes d'aide

"J'ai besoin d'aide" est trop vague. Votre entourage n'est pas dans votre tête et ne sait pas à quoi vous pensez. Préférez "J'ai besoin que tu vides le lave-vaisselle, que tu plies le linge...."


N'hésitez pas aussi à faire appel à des aides extérieures: une aide à domicile, baby-sitter, la voisine qui récupère les enfants à l'école, l'autre voisin prof à la retraite qui peut aider pour les devoirs. Les personnes adorent se rendre utiles alors osez demander tout en leur laissant la possibilité de refuser.


Rester bloquée par les paroles des autres

L'avis des autres n'est que la vie des autres

Être critiquée dans votre façon de faire, d'éduquer vos enfants peut être très désagréable et vous faire perdre de l'estime de vous.

L'être humain peut avoir tendance à conseiller et donner son avis, tout cela en fonction de son vécu, ses croyances et sa propre perception.

C'est sa vision et ce n'est pas la vôtre. Protégez-vous pour ne pas vous sentir déstabilisée par les paroles des autres qui ne sont pas fondées. Comme Eleanor Roosevelt le disait, « Personne ne peut te faire sentir inférieure sans ton consentement ».


Face à des critiques:

  • Prenez du recul autant mentalement, émotionnellement que physiquement. Faites un pas en arrière, reculez votre chaise... ainsi la flèche que l'autre est en train de vous envoyer ne vous atteindra pas.

  • Reconnectez-vous à la personne qui essaie seulement de se rassurer dans sa perception de son monde. Ce n'est pas votre perception et vous en avait le droit. Ecoutez en silence sa vision sans vous dévaloriser ou douter

  • Laissez dire et continuer de faire quand vous en avez envie. L'exemple est le meilleur des arguments. Ne vous épuisez pas à chercher à convaincre l'autre.

Stop à la culpabilité

La culpabilité est une émotion. Elle vient du mot coupable. On peut donc ressentir de la culpabilité quand on se sent coupable de quelque chose: culpabilité d'avoir crié sur son enfant, de sortir entre copines...

Vous ressentez de la culpabilité car vous avez envie d'autre chose et vous ne vous sentez pas alignée.


En restant bloquée dans la culpabilité, vous ruminez, vous vous enfermez dans des émotions désagréables et énergivores. Chaque émotion a un rôle et celui de la culpabilité est la réparation. Qu'est-ce que je pourrais faire pour réparer et me sentir mieux?


Si vous ressentez de la culpabilité après avoir crié sur votre enfant; par exemple:

  • accueillez avec amour cette émotion et essayez de comprendre ce qui vous a amené à réagir de cette manière. De quoi aviez-vous besoin? J'avais besoin de... et non pas j'avais besoin que tu...

  • Ensuite excusez-vous après de votre enfant.

En faisant cette introspection vous allez apprendre tellement sur vous et vous serez plus en capacité de vous respecter ou vous exprimer.


L'inquiétude ou la peur

Il est tout à fait normal de s'inquiéter pour son enfant ou votre avenir. « Est-ce que ça va aller, que va-t-il se passer? Et s’il fait une crise en course, s’il râle durant le repas chez me parents… "

Rassurez-vous à cet instant précis, il ne se passe rien. C'est une phrase que je me répète dès que mon mental s'emballe et me faire partir dans des scénarios catastrophes


Il y a quelques années, j'ai lu le livre "Comme par magie" de Elisabeth Gilbert. Elle écrit une lettre à sa peur. Ce passage a totalement changé ma perception de la peur et aujourd'hui (chaque jour un peu plus) j'arrive à la mettre sur la banquette arrière.


Je vous la partage et vous pouvez remplacer le mot créativité par joie, amour, bonheur en famille

Lettre très chere peur
.pdf
Télécharger PDF • 30KB


J'espère que la prise de conscience de ces 10 voleurs d'énergie vous aideront à remettre de la vitalité dans votre corps avant d'être vite alitée. Avancez tranquillement pour changer vous libérer de ces mauvaises habitudes. Si vous avez besoin d'aide je peux vous accompagner en consultations d'accompagnement parental ou en soin énergétique.




Cet article vous a plu? Pensez à l'épingler sur Pinterest























681 vues0 commentaire

Comments


Laetitita.Initiation062.jpg

J'aide les mères (dépassées) à retrouver de la légèreté dans leur quotidien et de la confiance dans leur rôle de maman. 
Libérée de l'épuisement, de la culpabilité et de la perfection, elles cultivent avec joie le bonheur familial 

Laetitia Hervy 

Coach pour mamans 

virgule.png
Bébé dormant

Atelier .

Un bébé heureux & épanoui

dés les premiers jours 

bottom of page